Homepage

Editorial

Pour rappel, le Fonds Benjamin Lorcé a été créé en 2008 au sein de la Fondation Roi Baudouin, à l’initiative de Madame Anne De Bremacker, pour perpétuer le souvenir de Benjamin, une jeune et belle personnalité trop tôt disparue dans un tragique accident du travail. 

Il met à l'honneur et soutient financièrement chaque année "une personne habitant le bassin de la Lienne ou de la Salm, qui cherche à se lancer, mérite une récompense ou a besoin d’une aide suite à un accident du travail. " L’activité doit être exercée dans les secteurs de l’horticulture, de la sylviculture ou des parcs et jardins.

 

(À gauche, Manon Bernier, lauréate du prix Benjamin Lorcé 2015 et, à droite, Fanny Rion)

Fanny Rion et son entreprise Les Pieds verts à Amcômont-Lierneux 

C’est ce samedi 11 février 2017 que le prix Benjamin Lorcé 2016 a été décerné pour la 9e fois et attribué à Fanny Rion. 

Ce prix est une belle manière de prolonger la vie brisée de Benjamin, souligneront le bourgmestre de Lierneux Fabrice Léonard et Mme Anne De Bremacker dans leurs interventions, un prix qui aidera la lauréate à réaliser les projets d'extension de sa production de plants de légumes et de fleurs biologiques.

Séances du Conseil communal

La première séance de l’année avait peu de points à son ordre du jour. Elle s’est terminée vers 21 h 30 après une interpellation d’André Boulangé sur certains problèmes de déneigement. 

Voici mon compte-rendu des débats, tel qu'il a été publié dans l'Annonce de Vielsalm.

Transfert de l’arsenal des pompiers à la zone provinciale d’incendie

Le bourgmestre Élie Deblire : « L’arsenal des pompiers a été financé via le pot commun de l’ensemble des communes. Il doit être cédé à la zone d’incendie. Le terrain sur lequel il est construit est un terrain communal que la Commune cède aussi gratuitement à la zone d’incendie sous certaines conditions. 

Si la Commune reste propriétaire, notre crainte est de devoir faire face à des travaux en qualité de propriétaire car la zone ne peut pas faire des travaux dans un bâtiment qui ne lui appartient pas. »

Jacques Gennen : « Qu’en est-il du projet de nouvel arsenal ? »

Dans la première partie de mon compte-rendu, il a été question du budget communal et des débats qu’il a suscités.

Voici à présent les débats consacrés au budget du CPAS tels qu'ils figurent eux aussi dans le compte-rendu que je publie dans l'Annonce de Vielsalm. L’aide à apporter aux réseaux d’enseignement et les discussions suscitées par cette initiative du collège communal seront également évoquées. 

Budget du CPAS pour 2017

Le budget du CPAS pour 2017 a été adopté à l’unanimité par le conseil de l’action sociale. 

Les membres du conseil communal s’attendaient à une séance se terminant bien après minuit au vu de l’ordre du jour qui comprenait notamment le budget du CPAS et le budget communal. Il n’en a rien été et c’est peu après 23 h que s’est terminée la séance. Une explication ? Le peu d’interventions sur les budgets eux-mêmes, Françoise Caprasse, membre de la majorité jouant même le rôle de l’opposition (on dit la minorité à Vielsalm…) en critiquant vertement la gestion par le collège du personnel communal au travers de sa lecture du budget.

L’Avenir du Luxembourg a même titré : « Caprasse flingue le management communal ». Bon, pas de quoi sans doute en faire un drame, mais assez pour en irriter l’un ou l’autre dans chaque groupe de la majorité. À chacun et à chacune son droit de parole évidemment ! Il est heureux que certains conseillers alimentent encore les débats au sein de notre conseil. Sinon, qui lirait encore mon compte-rendu ? Je perdrais mon emploi de rédacteur à l’Annonce de Vielsalm

Reprenons dans l’ordre. La séance du conseil communal a été précédée d’une réunion conjointe du conseil communal et du conseil de l’action sociale, de la réception de nos deux lauréats du Championnat européen des métiers techniques, manuels et technologiques (WorldSkills) à Göteborg, Loïc Forthomme et Julien Neulens et d’un bref hommage à Antoine Becker