Homepage

Editorial

Une mine d’or pour qui veut en savoir un peu plus sur la manière dont notre commune s’est construite tout au long du 20e siècle dans les domaines de la vie économique, culturelle, sportive et associative.

En parcourant ce beau livre richement illustré et d’une lecture agréable, c’est la grande et la petite histoire d’un siècle de vie salmienne qui défile sous nos yeux. Des événements de toute nature y sont relatés avec un souci de la vérité historique, mais aussi avec une plume parfois piquante et critique ! 

On peut y suivre au fil des années l’évolution de projets (comme la caserne des Chasseurs ardennais, le lac des Doyards, le village de vacances de Golonfa, la Beurrerie, le zoning de Burtonville,  le centre équestre de Mont-le-Soie, la clinique Saint-Gengoux, l’enseignement spécialisé, Les Hautes Ardennes…) qui ont façonné notre environnement.

Des faits divers mais aussi certains épisodes des deux guerres y ont évidemment leur place tout comme des personnalités salmiennes.

Dans sa présentation ci-après, Robert Nizet fait état d’une compilation d’écrits déjà publiés pour qualifier son travail. C’est bien plus que cela ! Trop modeste, notre auteur salmien ! 

J.G.

«  Le 20e siècle avait commencé dans un autre monde. Un monde de villages, de chemins à travers champs, de voitures à cheval, de lampes à pétrole, de lessives éreintantes, d’images pieuses, de vieux buffets dans la belle chambre, une époque où les femmes étaient vieilles à quarante ans, où les curés sentant le cigare et les sous-vêtements sales étaient tout-puissants comme l’instituteur anticlérical, où les jeunes filles fautives étaient recluses dans des couvents, une époque de décrets épiscopaux et impériaux. 

Une époque qualifiée impudemment par certains de «belle» et qui commença une longue transformation avec le coup de feu en 1914 d’un serbe contre un monarque autrichien… Tout cela a donc bien, fondamentalement et heureusement, changé !

Séances du Conseil communal

Une courte séance plus technique que politique, quoique…  Il y sera notamment question d'urbanisme, de visites domiciliaires, des négociations européennes avec les payx du MERCOSUR, etc.

Comptes et budgets de certaines fabriques d’église

L’approbation d’un budget est reportée. Les autres points sont approuvés. C’est l’occasion pour le bourgmestre Elie Deblire et l’échevin des Finances Joseph Remacle de rappeler l’intérêt d’associer l’échevin des Finances à la réunion du conseil de fabrique consacrée au budget et de réduire les placements de trésorerie plutôt que de demander une intervention communale élevée, comme l’a fait une fabrique d’église.

Suppression et déplacement de parties de sentiers vicinaux à Joubiéval

Plusieurs familles ont introduit une telle demande car ces parties de sentiers ont disparu depuis de nombreuses années, ne sont donc plus utilisées et traversent des parcelles privées.

C’est un peu long, je sais, mais « j’dis tout ou j’dis rien ! ». Voici la suite des débats consacrés au budget communal et au budget du CPAS. D'autres points ont été abordés en fin de séance.

C’est important de plonger les candidates et candidats aux prochaines élections communales, de même que les électrices et les électeurs, dans le bain des enjeux et des débats communaux ! Pour rappel, le compte-rendu a déjà été publié dans notre hebdomadaire L'Annonce de Vielsalm.

Débat sur le budget communal (suite)

Un « cadeau » de Spanolux et une action en justice d’Idelux contre la Commune ?

C’est François Rion qui interpelle le bourgmestre, non sans ironie :

Voici la première partie d'un copieux compte-rendu telle qu'elle a été publiée dans l'Annonce de Vielsalm.

Les membres du conseil communal ont eu droit à un ordre du jour chargé qui comportait notamment les projets de budgets 2018 de la Commune et du CPAS.

Budget communal 2018

Comme chaque année, je vous présente quelques données chiffrées.

Au service ordinaire (exercice 2018 et solde des années antérieures), le budget communal 2018 comporte des recettes d’un montant de 11.472.725 euros et des dépenses d’un montant de 11.397.783 euros.