Les dernières chroniques de Salm.be

Zoning de Burtonville : un nouveau projet industriel !

(Le zoning dans son écrin buccolique qui ferait presque oublier que quatre villages l'entourent...)

La société A&S Energie (groupe Aspiravi) société active notamment dans la production d’énergie renouvelable (éolien, etc.) a conclu un partenariat avec la Société Unilin (ex-Spanolux).

Elle veut introduire une demande de permis unique relative à l’implantation d’une cogénération utilisant des déchets de bois non recyclables et non dangereux et d’une puissance de 22,5 MW électrique à Vielsalm (dans le zoning-zone d’activité économique de Burtonville).

La procédure

 

(La centrale à biomasse d'0ostrozebeke, fruit d'un premier partenariat entre Unilin et Aspiravi. Photo A&S Energie) La procédure prévoit une première étape : une réunion publique d’information. Elle n’a pu avoir lieu en raison de la situation sanitaire et s’est tenue de manière virtuelle les 18 et 19 mars 2021.

Au conseil communal de Vielsalm: débat sur la construction de chalets en bordure du plan d'eau

Jacques Gennen et Jérôme Derochette

Pour rappel, ce point a été mis à l’ordre du jour de la séance du 1er février 2021 à la demande du groupe Comm’Vous et du groupe écolo.

Ourthe et Somme a introduit une demande de permis d’urbanisme auprès du Fonctionnaire délégué du SP Wallonie à Arlon portant sur la construction de huit unités de logement dont trois unités sans étage en contrebas de la parcelle, d’une capacité de trois personnes et cinq unités avec un étage sur le dessus de la parcelle, d’une capacité de cinq personnes avec place de parking privée pour chaque logement. 

Des guichets fermés dans les gares...

Le samedi 13 février 2021, des mandataires et militants du PS accompagnés de syndicalistes, ont fait – à l’initiative de Mélissa Hanus, députée fédérale - le tour des gares de Virton, Marbehan, Bertrix, Gouvy, bientôt privées de guichets.

Au total, 44 gares verront leurs guichets supprimés et d’autres, les heures d’ouverture de leurs guichets réduites, à la suite d’une mesure prise par le conseil d’administration de la SNCB et avalisée par le ministre écolo de la mobilité Georges Gilkinet, en vue d’économies réalisées « pour lancer d’autres projets ». Des automates ou distributeurs automatiques occuperont seuls le terrain...

(Offrir des roses au guichetier de Gouvy, une initiative originale à la veille de la Saint-Valentin, avec la participation de la conseillère salmienne Stéphanie Heyden, du député provincial Stephan De Mul, du permanent syndical CGSP Maurice Mabille, du secrétaire fédéral PS Mathieu Neerinck, du syndicaliste et représentant des Amis du Rail, Michaël Jacqmain et de votre serviteur)

Friture sur la ligne entre Gilkinet et la SNCB 

On connaît la suite : devant le tollé provoqué par ces mesures, le ministre, après avoir essayé maladroitement de se justifier – il aurait même menti, disent certains – a invité la SNCB à revoir sa copie, au grand dam de la présidente du conseil d’administration de la SNCB.

Instances communales : en présentiel ou en virtuel ?

Le Ministre wallon Christophe Collignon a soumis à l’avis de l'UVCW, l’Union des Villes et Communes de Wallonie, des avant-projets de décret organisant les réunions à distance pour l’après-Covid. 

L’UVCW a rendu son avis et je n’y vois pas que du bon !

Manifestement, pour les séances de collège ou d’autres exécutifs locaux, le virtuel (ou le distanciel, comme on dit aussi) pourrait devenir la règle. Est-ce vraiment ce qu’il y a de mieux à faire pour la gestion d’une commune, surtout lorsqu’il y a deux ou plusieurs groupes représentés dans le collège ? 

(A Vielsalm, on se voit seulement à quelques-uns sur l'écran. Ici, quelques minutes avant le début de la dernière séance... Vraiment pas l'idéal ! Lire et relire les critiques de la philosophe Claire Marin ci-après !)

Mais surtout, l’UVCW me semble peu disposée à soutenir que le présentiel doit rester une exigence fondamentale et essentielle au bon fonctionnement d’une instance démocratique comme le conseil communal.

Au conseil communal du 1er février 2021, le projet d’aquaparc sur le lac des Doyards

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

Voici la première partie de notre compte rendu de la séance du 1er février 2021. Il y en aura d’autres vu la longueur des interventions !

Une diffusion limitée de la séance virtuelle sur You Tube

Une séance qui s’est tenue « en virtuel » malgré la demande des groupes de la minorité et qui était retransmise via You Tube. À noter que Stéphanie Heyden a souhaité, pendant la séance, que le lien vers la séance soit laissé actif sur You Tube pendant une semaine pour permettre à certaines et certains d’écouter ou de réécouter le débat.

Cette demande a été refusée par le bourgmestre : « Ce n’est pas prévu par le collège qui a décidé, quels que soient les points à l’ordre du jour, de ne pas maintenir la diffusion sur You-Tube après la séance. »  

Stéphanie Heyden : « C’est dommage, cela se fait dans d’autres communes. Le collège a donc décidé de ne pas laisser le lien. Vous ne voulez donc pas permettre à la population… »

Mais le bourgmestre ne laisse pas la conseillère poursuivre son intervention et demande si d'autres membres du conseil veulent intervenir.

L’Annonce de Vielsalm a cessé de paraître…

L’Annonce de Vielsalm, une véritable (et vénérable) institution salmienne, un journal hebdomadaire quasiment unique en Wallonie, a été le miroir des petits et grands évènements de la vie politique, culturelle, sportive et sociale de notre commune pendant près de 120 ans ! 

Pendant plus de 25 ans, j’ai pu compter sur l’aide de Dédée, son mari Jacques et son fils Jean pour publier le compte rendu des séances du conseil communal, une publication fort attendue…   

Je garde notamment le souvenir de huit années d'excellente collaboration lorsque j'étais bourgmestre. Des pages du journal, en particulier lorsqu'il paraissait "toutes boîtes", étaient toujours disponibles pour accueillir des informations communales de première importance.  

Conseil communal du 14 décembre 2020 (3e partie)

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

Cette troisième et dernière partie du compte rendu de la longue séance du conseil communal du 14 décembre 2020 est essentiellement consacrée aux débats sur le projet éolien entre Mont-le-Soie et Petit-Thier et sur les ordres du jour des assemblées générales d'intercommmunales dont fait partie notre commune.

C'est le dernier compte rendu publié dans l'Annonce de Vielsalm dont c'est l'ultime parution. J'en parle dans mon éditorial. J.G.

Parc éolien : un dossier qui divise !

Vous le savez dans doute, si vous suivez notamment le compte rendu des conseils communaux,

Conseil communal du 14 décembre 2020 (2e partie): budget communal

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

On vous rappelle que lors de cette séance fleuve du 14 décembre 2020, le point consacré au budget communal a été abordé après 23 h et a débuté par la lecture au mot à mot par le premier échevin et échevin des Finances d'un très long rapport pourtant déjà transmis  aux membres du conseil communal.

On pourrait nous objecter que la séance étant retransmise sur You Tube, il fallait contribuer à la bonne information des internautes qui, au début de la séance, étaient près de 35 et, au moment d'aborder le budget communal, étaient encore près d'une douzaine, les absents s'étant sans doute découragés au fur et à mesure que la séance se déroulait. La bonne formule reste à trouver !

Tout cela n'est pas top en termes de démocratie communale, faut-il le dire ! Et la séance en visioconférence ne permet évidemment pas un bon échange de vues !!!

Vielsalm: un projet d'aquaparc au lac des Doyards

C’est un projet d’une jeune société salmienne créée par Bernard Mutsch et Yves Vuegen

Il rejoint évidemment l’idée récurrente d’une animation sur et autour de notre lac. 

Je n’ai pas d’a priori contre des initiatives de ce genre surtout quand elles émanent de deux gars de notre commune; qui plus est, j’apprécie les personnes entreprenantes.

Mais...

Mais dans quelle mesure l’importance du projet ne se heurte-t-elle pas aux préoccupations de certains de préserver un cadre de vie exceptionnel et un site bien intéressant pour la biodiversité ?

Bien avant l’enquête publique en cours, ce projet et ces préoccupations auraient dû faire l’objet de concertations et de débats au sein du conseil communal et lors d’une réunion commune de la CLDR et de la CCATM (Commission Locale de Développement Rural et Commission consultative Communale d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité) et avec les citoyens concernés.

Certes, on me répondra que cela peut encore se faire après l’enquête publique (en cours et avec des délais bien trop courts !). Beaucoup trop tard selon moi !

Conseil communal du 14 décembre 2020 (1re partie): budget du CPAS

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

C’est toujours à distance que se déroule cette nouvelle séance du conseil communal. Une situation jugée plus prudente par le bourgmestre au regard des derniers chiffres de la crise sanitaire et d’une courbe qui ne semble pas vouloir s’aplatir. L’ordre du jour se veut particulièrement copieux, comme vous allez le voir…

On notera que cette séance a été précédée à 19 h d’une réunion conjointe du conseil de l’Action sociale du CPAS et du conseil communal. 

C’est donc plus de cinq heures de réunion en visioconférence que les membres du conseil communal présents (Joseph Remacle, Jacques Gennen et André Boulangé étaient excusés) ont dû subir avec, cerise sur le gâteau, l’examen du budget communal après 23 h et après la lecture du très long rapport - mais bien fait au demeurant ! - du premier échevin Thibault Willem, ce qui a forcément limité les interventions.

Quels voeux pour 2021 ?

(Fin décembre, la neige nous a tracé un chemin lumineux et paisible vers 2021, une année qui s'annonce pourtant bien sombre pour beaucoup...)

" Pour plus de solidarité et de bons soins de santé en 2020 ! ", tel était le titre de mon message de voeux du 27 décembre 2019.

On a été servi en solidarité et en mesures nouvelles pour notre système de santé. Covid-19 n'y est pas pour rien ! Et c'est encore insuffisant, comme chacun sait !

L'année 2020 restera une année de merde et je me suis demandé si j'allais vous présenter mes voeux pour 2021. Et puis, sur la page FB de l'association de village Salle Petit-Thier 2000, j'ai découvert un merveilleux petit texte de voeux en wallon qui fait chaud au coeur et que je vous livre tel quel. 

" Ine bièsse d' annêye fêt s' dièrin hikèt...

Ine ôte va lèyî veûy li bètchète di s' narène...

Po qui l' cisse qu' abètche seûye pus clapante qui l' cisse qu' ènnè va, vochal vinou li tins di...

Ritrossi sès mantches po pougnî è boneûr…

Sofler so l' bruzi di sès djôyes po ratoker l' feû di sès fièsses…

Fé 'ne creû so sès mèhins èt moussî sès sondjes a vrêyes…

C'èst tot çou qui dji v' sohête, dè fond dè coûr."

(Merci à L'autrice, Bernadette Crahay)

A Vielsalm, quelle politique en matière de tri des déchets ?

Pour en savoir plus, voici un extrait du compte rendu de la séance du conseil communal de Vielsalm du 5 novembre 2020.

Prime communale à la fréquentation du parc à conteneurs pour 2021

ADL de Vielsalm: rapport d'activité et plan d'entreprise

(Extrait du compte rendu de la séance du conseil communal du 5 novembre 2020)

ADL : présentation du rapport d’activité et du plan d’entreprise

Conseil communal du 5 novembre 2020 (suite)

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

Voici la suite du compte rendu de la séance du conseil communal de Vielsalm du 5 novembre 2020. Il y sera notamment question du tri des déchets, de modifications budgétaires liées à la crise sanitaire, sociale et économique, de caméras autour du lac des Doyards et du projet de centrale hydroélectrique.  

Octroi de subsides à des salles de villages et clubs sportifs

Les mesures prises par le Conseil National de Sécurité pour éviter la propagation du coronavirus dans la population, notamment le confinement et l’interdiction d’organiser certaines activités culturelles ou sportives, ont provoqué des pertes importantes de revenus pour les associations gérant des salles de village ou sportives.

Conseil communal du 5 novembre 2020 (1re partie)

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

Les conditions sanitaires ne permettant pas une réunion en présentiel, c’est en visioconférence que le conseil communal s’est réuni ce 5 novembre 2020. Ce n’était vraiment pas l’idéal, mais Covid et exigences de sécurité sanitaire obligent !

Le point sur la situation sanitaire salmienne

(NDLR C'est une situation à la date du 5 novembre, jour de la séance du conseil. Au 11 décembre 2020, jour de la publication de ce compte rendu sur salm.be, on peut souligner que la situation est stable tant à la MRS La Bouvière que dans les institutions de l'ASBL Les Hautes Ardennes (tout en déplorant le décès du jeune Mathias Kaivers), une situation stabilisée gràce au dévouement du personnel de ces institutions) 

Le bourgmestre Élie Deblire fait le point :

Covid, crise sanitaire et soins palliatifs

Il y a quelques jours, j’ai eu un échange en visioconférence avec une partie de l’équipe de l’ASBL Au Fil des Jours, une équipe « de seconde ligne » en soins palliatifs (de « seconde ligne » car elle intervient normalement à la suite ou en soutien de l’équipe de soins habituelle de la personne). Elle rayonne dans toute la Province de Luxembourg pour accompagner des personnes en fin de vie.

C’était un manière pour moi qui fais partie du conseil d’administration de cette ASBL, d’être plus proche de travailleurs dont l’engagement professionnel a été et est toujours terriblement secoué par la crise sanitaire.

Je rappelle à la fin de mon article ce que sont les soins palliatifs.

Le premier constat que je retiens de cette rencontre est que j’ai eu l’occasion d’entendre, au travers des différents témoignages recueillis, une équipe certes fatiguée, mais surtout plus motivée que jamais, malgré les difficultés et le stress provoqués par la crise sanitaire !

(Pendant la visioconférence: Valérie Vandingenen (directrice), Alicia Moreau (assistante en psychologie), Marianne Monfort (secrétaire), Cécile Botte, Amandine Saudmont, Christine Bernard, Catherine Leclere (infirmières), Eloïse Louis (médecin référent) sans oublier Fabienne Jacquet et Emilie Eliard qui n'ont pas pu participer)

Conseil communal du 5 octobre 2020 (suite). L'éolien en discussion !

Jérôme Derochette et Jacques Gennen

Tempête sur l’éolien !

Récemment, un projet de création d’un parc éolien à proximité du village de Petit-Thier a fait beaucoup parler de lui. Une réunion d’information s’est tenue avec les citoyens et des mandataires du conseil communal ainsi que des représentants de la CCATM et de la CLDR ont eu l’occasion de visiter le parc de Waimes.

C'est à l'occasion des "Divers", à la fin de l'examen des points prévus à l'ordre du jour qu'André Boulangé relance le dossier:

Un 11 novembre 2020 pas comme les autres...

Pas de rassemblement devant les monuments cette année, mais un simple dépôt de fleurs par les autorités pour rendre hommage, ne pas oublier et garder l’espoir

A Goronne, les élèves de l’école communale et leurs enseignantes ne chanteront pas la Brabançonne comme les années précédentes.

Le CMH met un hélico au service des hôpitaux pour les transferts interhospitaliers de malades atteints du Covid

Belle initiative que celle du comité de direction du CMH, le Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne, de demander au groupe français SAF (en concertation avec NHV) de mettre à la disposition de l’ASBL un hélico médicalisé.

Covid, soins et services à domicile...

Le personnel soignant dans les services hospitaliers et dans les maisons de repos et de soins travaille dur et est au bord de l’épuisement. Aucun doute à ce sujet!

La faute notamment au fait que pendant des années, les décideurs ont négligé les difficultés de recrutement et les appels à une amélioration des conditions de travail. La faute aussi aux tergiversations gouvernementales sur la nécessité de prendre plus rapidement des mesures anti-Covid plus dures et plus efficaces.

Un appel surprenant du gouvernement wallon !

Mais quel appel surprenant que celui du gouvernement wallon qui, par la voix d’Elio Di Rupo, a invité les infirmiers et infirmières à domicile à venir « renforcer les équipes au front tant dans les hôpitaux que dans les maisons de repos » !

Comment peut-on sous-estimer ainsi le travail essentiel et complémentaire à celui des services hospitaliers fourni par les équipes de soins et services à domicile ?

« On est au combat, en tenue de combat et pour seule arme qu'est-ce que j'ai ? Mon désinfectant et ma tenue, mon masque. Je vais au front comme ça en espérant ne rien attraper, ne rien ramener chez moi à la maison » (Karine, infirmière à domicile, dans un reportage de RTL).

Pages