Les dernières chroniques de Salm.be

De l’armistice du 11 novembre aux tueries de Paris !

(Photo Bernard Lorquet)

Que de sentiments mélangés, ces jours-ci !

Comme tant d’autres, c’est la gorge nouée et les larmes aux yeux que j’ai vu ou revu ce dimanche soir les images d’une soirée d’horreur à Paris et les visages de tant de jeunes victimes des commandos de Daech.

Émotion aussi devant les manifestations individuelles ou collectives de compassion et de solidarité envers les victimes et leurs proches.

Révolte à la pensée que cet État islamique est le fruit d’interventions calamiteuses du monde occidental au Moyen-Orient depuis 2003 (pour ne pas remonter trop loin…) et du soutien de Bachar El Assad et d’autres dictatures arabes.

Révolte évidemment devant la complaisance du monde occidental envers ces dictatures et pays complices de Daech, une complaisance souvent dictée par les intérêts économiques du grand capital.

Révolte aussi devant les réactions de l’extrême droite – mais pas seulement, hélas – pratiquant l’amalgame entre ces combattants de l’État islamique et des citoyens belges ou français de religion musulmane et remettant en cause notre devoir d’accueil des demandeurs d’asile.

Crainte enfin – même si la priorité est de protéger nos concitoyens contre de tels actes terroristes et s’il nous faut éviter tout angélisme – de voir se développer certaines mesures de sécurité publique remettant en cause des droits fondamentaux sans résultat probant sur les causes et l’origine de ces actes terroristes.

Conseil communal du 5 octobre 2015 (suite…)

Voici la suite de mon compte rendu telle qu'elle a été publiée dans l'Annonce de Vielsalm.

Il y est notamment question de la lutte contre le réchauffement climatique, du plan de cohésion sociale et de mobilité pour les demandeurs d'emploi, du plan communal d'aménagement du site de l'ancienne caserne, de gros investissements à la piscine communale de Vielsalm, des primes communales "Energie" et de l'accueil des réfugiés.

Changement climatique, Convention des Maires et actions salmiennes

Pour rappel, la Commission européenne lançait, en janvier 2008, la Convention des Maires, invitant les villes et communes d’Europe à relever le défi énergétique et climatique.

Un courant d’art a traversé Vielsalm du 8 au 28 octobre 2015 !

(Vernissage à la Maison de la Laïcité...)

Du 8 au 28 octobre 2015, à l’initiative de la Maison de la Laïcité du VAL de Salm-Haute Ardenne, les Salmiens et les touristes ont pu découvrir les oeuvres d’artistes régionaux (Willoos, Guy Ducaté, Muriel Cambier, Bernadette Voz, Annwyn, Jean-Pol Deller, Laurence Froidebise, Brigitte Weyrich, Christine Thomas, Anne-Marie Lanin, Mireille Gérard, Émilie Ringlet, Jean Pochet, Dominique Deblanc, Christine Michel et Philippe Da Fonseca).

Déjà trois ans d'intense activité pour l'ADL de Vielsalm!

L'ADL (l'Agence de Développement Local, de Vielsalm) fête ses trois ans d'existence! Pour vous donner une idée de son boulot, je vous livre ici un extrait de mon compte-rendu de la séance du conseil communal du 5 octobre 2015.

Rapport d’activité, plan d’entreprise et comptes de l’ADL, l’Agence de Développement Local

Le boulot ne manque pas au centre FEDASIL de Bovigny !

Le nombre de demandeurs d’asile accueillis à Bovigny devrait être de 500 d’ici la fin de l’année. Autrement dit, des halls, éléments préfabriqués et tentes de l’armée (bientôt remplacées par des conteneurs) sont mobilisés pour accueillir les nouveaux arrivants.

Il s’agit pour l’équipe de FEDASIL Bovigny d’être « sur le pont »un maximum de temps et avec une grande disponibilité !

A Vielsalm, un petit-déjeuner pour les navetteurs!

C’était le 23 octobre 2015, à l’initiative des Amis du Rail de Halanzy avec la participation du syndicat des frontaliers, l’OGBL et de syndicalistes (CGSP Cheminots) de Gouvy notamment. Notre bourgmestre était également présent. Je les ai rejoints par solidarité…

« Curiosités botaniques », une remarquable exposition de la peintre Dominique Deblanc

Chez Dominique, la nature est au cœur de la création artistique. 

« L’endroit où je vis est aussi une source d’inspiration inépuisable. Ainsi puis-je voir une fleur, une feuille, un arbre dans leur forme première. En m’approchant du sujet, en l’agrandissant, en l’appréhendant au plus profond de sa structure, je découvre un nouveau thème à traiter, de nouvelles formes à développer, un nouvel univers à explorer. » (D. Deblanc)

Un beau château pour nos voisins de Gouvy!

(L'ancien château De Potter devenu propriété de la Commune de Gouvy. Photo I.D. Gouvy)

www.salm.be est avant tout un site pour les Salmiens mais quand un bel événement se produit dans une commune voisine, il faut aussi en parler !

L'hélico médicalisé du CMH de Bra-sur-Lienne, plus indispensable que jamais!

(A la fin de cet édito, vous trouverez une vidéo dans laquelle le docteur Luc Maquoi, fondateur du service médical héliporté de Bra-sur-Lienne plaide en faveur de ce service. L'hélico que montre la vidéo est un Sikorsky de la firme allemande Wiking, le Spirit of St-Luc, le premier hélico mis en service à Bra et auquel succéderont le Spirit of St-Luc 2 et ensuite le Spirit of St-Luc 3, des hélicos EC 145 fabriqués par la firme Eurocopter et loués au CMH par la firme ostendaise NHV.) 

Outre son site http://www.centremedicalheliporte.be, le Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne dispose depuis d'un blog qui fourmille d'informations intéressantes et actualisées: http://www.lurgencecestvous.be. 

Ainsi, on y apprend que pendant la période estivale, l'hélico médicalisé et ses équipes sont intervenus plus de quatre fois par jour essentiellement pour des missions primaires, sur les lieux d'un accident ou pour porter secours à une personne victime d'un grave problème de santé, sur les instructions exclusives du service 112. Ce dernier choisit toujours le mode d'intervention et de transport (héliporté ou terrestre) le plus adéquat en fonction de l'état du patient.

Voici une autre info glanée sur le blog à propos des 136 interventions du mois de juillet 2015: le temps de vol réel moyen est de 24 minutes par mission (décollage, atterrissage, transport et retour à la base compris). Et comme le souligne le CMH: "l’hélico du CMH permet de tout opérer dans un délai de temps très réduit. Difficile d’assurer une prise en charge plus rapide que cela, notamment par la route, en tenant compte que le CMH transporte ses patients immédiatement dans l’hôpital le plus adapté pour leur traitement. Ce n’est pas toujours l’hôpital le plus proche. Un vrai gain de temps pour le patient, pour certaines pathologies."

Services publics et développement local au menu de la séance du conseil communal du 5 octobre 2015

Voici la première partie de mon compte-rendu de la séance du conseil communal de Vielsalm du 5 octobre 2015, telle qu'elle a été publiée dans notre hebdomadaire l'Annonce de Vielsalm.

Déglingue de l’offre de services publics en Province de Luxembourg

Et ça continue ! 

Une motion de plus est adoptée par le conseil communal. On la trouvera à la suite de cette première partie de mon compte-rendu.  Présentée par le bourgmestre Élie Deblire, elle est surtout consacrée au devenir salmien des services des Finances et de la Justice de Paix. 

Un objectif : maintenir un maximum de services à Vielsalm. On connaît l’importance des services publics de proximité et les difficultés de déplacement dans notre province. 

Victor Hugo, la Belgique et les droits de l’homme

(Le pont Madeleine et, au loin, les ruines du château des comtes de Salm. Dessin de Victor Hugo lors de son passage à Salmchâteau...)

« Sur les traces de Victor Hugo en Belgique », c’est le titre du dernier ouvrage de Jean-Michel Bodelet dont il a présenté la teneur à un public manifestement sous le charme d’une causerie érudite et bien agréable.

On connaît Victor Hugo par ses chefs-d’œuvre, son humanisme et la grandeur d’âme dont il a fait preuve tant de fois, ses combats pour les États-Unis d’Europe, la liberté et la justice, ses combats contre l’esclavage et la peine de mort…

Bien sûr, il avait aussi son ego, ses préférences et ses caprices. Sur sa table de chevet ou sur son bureau, pouvaient se côtoyer une oeuvre en cours d'écriture et un carnet où il notait ses menues dépenses de la journée ou sa déception de ne pas avoir été reconnu à tel ou tel endroit !

Ce sont les multiples facettes de ce grand écrivain visionnaire et monument de la mémoire universelle, que Jean-Michel Bodelet nous a rappelées en nous faisant parcourir la Belgique avec lui, au cœur de la question sociale et de la révolution industrielle.

Une personnalité dont les pensées, les faits et gestes doivent aussi être appréciés dans le contexte de l’époque, a souligné Jean-Michel Bodelet, comme il l’avait déjà fait il y a quelques mois, lors de sa conférence sur la collaboration dans notre région.

Nul doute qu’aujourd’hui, Victor Hugo prendrait fait et cause pour les réfugiés qui fuient la mort, la torture et la misère.

Un "week-end des paysages en musique" à Salmchâteau...

À Salmchâteau, ce samedi 26 septembre 2015, le Syndicat d'initiative de Vielsalm nous a offert une belle balade musicale. Emmenés par le musicien Marc Nottet et son groupe Belarduen, des touristes accompagnés de quelques « locaux » ont fait de belles découvertes. 

Marc Nottet ne s'est pas contenté d'assurer l'animation musicale, il a aussi servi de guide et commenté une promenade musicale qui nous a notamment conduits du pont Madeleine (illustré par Victor Hugo) aux tours du château des comtes de Salm avec, comme toujours, l'accueil chaleureux de la propriétaire des lieux, Madame Anne De Bremaecker . Un seul regret: le soleil s'est éclipsé une bonne partie de la promenade.

Sur le plan musical, on a eu droit à la belle chanson wallonne « Li p'tit banc «  (Emile Wiket), un classique du répertoire que Belarduen a interprété près du... pont Madeleine et dont voici un extrait:

« Tot près dè vî pont, i-n-a-st-on p'tit banc

Wice qui dj'a sovint miné m' binamêye,

On banc come in-ôte, wice qui lès galants

Minèt leû moncoeûr qwand l' nut' èst toumèye... »

Un pont et un petit banc qui ont accueilli les premières amours de bon nombre de jeunes Samiôts comme Jacques et Dédée ainsi que j’avais eu l’occasion de le souligner lors d’un mémorable anniversaire…

Conseil communal du 24 août 2015 (suite)

Voici la suite de mon compte-rendu publié dans l'Annonce de Vielsalm.

Achat de poubelles et tri des déchets

Le conseil communal est invité à adopter un cahier des charges dans le cadre d’un marché public de fournitures pour l’achat de 70 poubelles urbaines. L’échevin Jean-Pierre Bertimes donne certaines précisions techniques après avoir rappelé que le coût des poubelles sera partiellement couvert par une subvention de la Région wallonne.

L’objectif, comme le rappelle Élie Deblire, est d’installer des poubelles qui ne permettront plus d’y déposer des sacs de déchets qui n’y ont pas leur place.

Conseil communal du 24 août 2015: un nouveau conseiller communal et deux nouveaux conseillers au CPAS

Voici la première partie de mon compte-rendu de la dernière séance du conseil communal de Vielsalm telle qu'elle a été publiée dans l'Annonce de Vielsalm du 11 septembre 2015.  

Raccordement à la conduite de gaz : réunion d’information ! 

Je commence ce compte-rendu par une information donnée par le bourgmestre à la suite d’une intervention de Jean Briol dans les « divers » : une réunion d’information sur la conduite de gaz et les possibilités de raccordement aura lieu le 16 septembre à 19h à la salle de Neuville. 

Un nouveau conseiller communal et deux nouveaux conseillers au CPAS

Le conseil communal est appelé à recevoir la prestation de serment de Pierre Bodson comme conseiller communal et à désigner son remplaçant ainsi que les remplaçants de deux autres conseillers au CPAS démissionnaires eux aussi (Bruno Gérardy et Cindy Monfort).

Trop douillettes, les tentes pour les réfugiés ?

 

(Photo via FB Amnesty International Belgique)

Bien entendu, il y a les définitions: réfugiés, candidats réfugiés ou demandeurs d'asile. Pour faire simple, même s'ils n'en ont pas encore le statut juridique, j'utiliserai le terme "réfugiés" et en tout cas pas celui de "migrants" (ce terme passe-partout qui ne sert qu'à masquer la réalité).

Avant d’en arriver aux propos de Théo Franken, secrétaire d’État à l’asile et aux migrations, je dois bien avouer que ce qui m'est le plus dur à supporter, ce sont les propos de celles et ceux qui estiment que l'on délaisserait nos pauvres, nos handicapés ou nos SDF pour donner la priorité aux réfugiés. 

Comme si, s'agissant de personnes en difficulté majeure, un groupe pouvait avoir le pas sur l’autre; comme si toute action solidaire bien comprise ne tirait pas la société vers le haut, comme si le respect des droits de l’homme et des traités internationaux était à géométrie variable. 

Ce n’est pas évident de faire partager ce point de vue quand l’exclusion augmente, que la pauvreté s’étend et que des attentes légitimes sont loin d’être satisfaites ! 

Et donc, « des tentes trop douillettes pour les réfugiés », c’est ce que Théo Franken, a osé déclarer lorsqu’il a appris qu’une petite vingtaine seulement de demandeurs d’asile sur les centaines qui logent sous tente dans le parc Maximilien près de l’Office des étrangers à Bruxelles, s’étaient présentés pour passer la nuit dans de grands dortoirs mis à leur disposition.

(Photo via FB Khadija ben guenna) On n’attendait pas de ce ministre de la N-VA qu’il dénonce ce qui manquait à ces grands dortoirs : un peu d’intimité, un bon accueil et des personnes bienveillantes autour d’eux, des sanitaires et des douches convenables, la possibilité d’y rester le jour et de garder près de soi ses maigres bagages de réfugiés, etc.

Et Théo Franken d’ajouter encore : « Que voulez-vous que je fasse de plus ? Il faut leur offrir l’hôtel peut-être ? »

Une réponse méprisante qui ne manquera pas d’alimenter le populisme et le racisme ambiants et qui en dit long sur la conception des droits de l’homme de ce ministre du gouvernement de Charles Michel, un premier ministre qui va sans doute le laisser dire, une fois de plus…

L'expo Ave Luia de l'ASBL La "S" Grand Atelier à Rencheux-Vielsalm

Cette exposition a eu lieu, il y a quelques semaines, dans les belles salles d'exposition de l'ASBL La "S" Grand Atelier, à Vielsalm (Rencheux).

Pour bien situer ce projet, je vous renvoie à l'éditorial que je lui ai consacré.

Art différencié, art outsider? Retour sur l'expo « Ave Luia » de l'ASBL La "S"Grand Atelier à Rencheux-Vielsalm

(L'expo "Ave Luia" a eu lieu dans les belles salles d'exposition de La "S" Grand Atelier à Rencheux-Vielsalm)

Elle était organisée à Vielsalm par l'ASBL La "S" Grand Atelier, née dans le giron de l'ASBL Les Hautes Ardennes et s’est terminée le 17 juillet 2015.

Vous ne l’avez pas vue ? Tant pis ! Il vous reste à visiter la galerie photo de salm.be pour en avoir une petite idée.

Ou alors, rendez-vous à Paris à l’Espace Abcd, une galerie d’art qui contient une importante collection privée d’art brut. Elle accueillera « Ave Luia » en octobre après avoir accueilli l’expo « Champs de Bataille » (œuvres d’Éric Derkenne, résident de l’ASBL Les Hautes Ardennes et artiste de La « S » Grand Atelier. Éric est malheureusement décédé il y a quelques mois). L' ASBL La « S » Grand Atelier sera également présente à la foire artistique « Outsider Art Fair » à Paris en octobre 2015.

(L'artiste Irène Gérard devant ses portraits de papes) L’exposition « Ave Luia » présente des oeuvres nées d’un travail collectif d'artistes handicapés mentaux (dits outsiders) et non handicapés (dits contemporains)autour de la thématique de la religion. Ce travail collectif se poursuit toujours et enrichira de nouvelles œuvres l’exposition d’octobre à Paris. Un nouveau projet a démarré cet été: "La Bible Dorée", une relecture de la bible gravée de Gustave Doré.

On évoque souvent les œuvres produites par des artistes handicapés mentaux (porteurs d'un handicap, comme on dit aujourd'hui) ou souffrant de troubles de la santé mentale, comme relevant de l’art outsider, brut, en marge ou différencié,  une manière de souligner, selon certains, que ces artistes ont échappé aux normes académiques, au conditionnement culturel et au conformisme social.

« Ces auteurs ont produit pour eux-mêmes, en dehors du système des beaux-arts, des œuvres issues de leur propre fonds, hautement originales par leur conception, leurs sujets, leurs procédés d’exécution, et sans allégeance aucune à la tradition ni à la mode. » (Michel Thévoz, « L’Art Brut », Genève, Skira)

MAIS… « Nulle « extériorité radicale», donc, nul « exotisme » et nul imaginaire d’un monde expressif qui serait étranger à la culture, mais des dispositifs de création, mais des modes d’expression, mais des identités artistiques d’une extrême richesse et dont le caractère singulier – la beauté, la force, l’énergie -, procède autant de l’écart dont ils témoignent que des liens qui les nourrissent. La périphérie culturelle où paraissent se tenir les créations du Créahm est aussi le lieu privilégié d’où le centre est interrogé et rendu visible ! » (Présentation du projet artistique, sociétal et culturel du Créahm sur www.creahm.be)

Cycle de méditation de pleine conscience à Vielsalm

Vielsalm – Dès la mi-septembre 2015

Cycle de méditation de pleine conscience

Approcher le stress et les émotions autrement…

Pages